PHILOSOPHIE DU PROJET & CANDIDATURES / PANORAMA DES RÉSIDENCES [ 1991 - 2017 ]
Liste des artistes en résidence 1991 / 2017
2017Jimmy RICHER
Floryan VARENNES
Céline LASTENNET
Sabrina VITALI
2016Lou-Andréa LASSALLE
Amélie BERRODIER
Charlotte BARRY
Léa DUMAYET
2015Thomas MALENFANT
Pauline TOYER
Julie CHAFFORT
Nathalie LA HARGUE
2014Théodora BARAT
Béranger LAYMOND
Gabrielle HERVEET
Elisabeth SCHNEIDER
2013Simon THIOU
Romain RAMBAUD
Christelle ENAULT
2012Joo HEE YANG
WINSHLUSS
Claude LEVEQUE
Bérénice MERLET
Anouk BERENGUER
2011Sarah GARZONI
Evgenija WASSILEW
Jannick GUILLOU
Laura WHITE
2010Nino LAISNE
Vincent CARLIER
Benjamin DUFOUR
Charlotte PUERTAS
2009Benoit MENARD
Elodie BOUTRY
Samir RAMDANI
Suzanne HUSKY
2008Eva TAULOIS
Astrid KORNTHEUER
Marie MOREL
Roland FUHRMANN (Allemagne)
2007Mélanie BERGER
Raphaële de GOROSTARZU
Anne-Laure BOYER
Rabea EIPPERLE (Allemagne)
2006Henni ALTFAN
Régis BAUDY
Julia PALLONE
Sylvain BOURGET
Nicolas GUIOT
Emeric HAUCHARD
2005Aeneas WILDER (Ecosse)
Michelle ALLARD (Canada)
Wilson TROUVE
Cédric COTTAZ
2004Sébastien VONIER
Lucie CHAUMONT
Vincent MAUGER
Julie LEGRAND
2003Laurent VAILLER
Nicolas SIMARIK
Jagna CIUCHTA
Caroline MOLUSSON
2002Nobuyuki TAKAHASHI (Japon)
Guillaume PINARD
Babeth RAMBAULT
Chrysa CHOUMETI
Florian BALZE
2001Sayaka AKIYAMA
Ulrika BYTTNER
Agnès HARDY
Hervé COQUERET
Nathalie SIX
2000Tomoko MAEZAWA
Freddy BERNARD
Bertrand DIACRE-PIEPLU
Christophe DUBOIS
Aurélie RONCIN
1999Séverine MONEUSE
Yasulo IBA (Japon)
Frédéric LEFEVER
Jean-Marc BERGUEL
1998François DURIF
Anne-Sophie DESOBLIN
Sabine GODEFROY (SABDAM)
Takanobu KOBAYASHI (Japon)
Jean-Guillaume GALLAIS
Emmanuelle SAMSON
1997Virginie DELANNOY
Marika BUHRMANN
Asako TOKITSU (Japon)
Rémy UCHEDA
Maud REVEL
1996Ludovic LIGNON
Seigen KYU (Japon)
Liliane VIALA et Pierre DUMONTHIER
Audry LISERON-MONFILS
Emmanuel LOUISGRAND
Gilles PICOUET
1995Sebastian GORDIN (Argentine)
Isabel BRETONES
Keita EGAMI (Japon)
Didier COURBOT
Pascal BROCCOLICHI
Maxime GONZALES
1994Baptiste ROUX
Guy CHEVALIER
Kenjiro OKAZAKI (Japon)
Olivier LEROI
Daniel FARNAUD
Xavier BOUSSIRON
1993H3 - Agathe HOUDAYER et Philippe HELAINE
Eric ARLIX
Tokihiro SATOH (Japon)
Stefan BOHNENBERGER (Allemagne)
Patrick VEYSSIERE
DSM - Isabelle CHEMIN et Guido HUBNER
1992Christophe BALLANGE
Emmanuel ARAGON
Ko KASHIWAGI (Japon)
Geneviève BURKARDT (Suisse)
1991René RIOU
Marika PERROS
Véronique MATTEUDI
Rosario MINEO
Satoko MASUDA (Japon)
Rabea EIPPERLE (Allemagne) // 2007 //
         



Vit et travaille à Berlin.

Rabea Eipperlé produit des mises en scène photographiques, des saynètes vidéos qui jouent subtilement sur des archétypes : elle en modifie la hiérarchie de manière ironique, sans en changer la teneur, confinant par exemple une collection de culturistes posant à ses cotés dans un rôle de « conquête-trophée », dérisoire faire valoir de situations inversées pour mieux en révéler le sexisme et le ridicule.

Denis Driffort


Rabea Eipperlé sait que le paraître dissimule l’être, n’abandonne au regard que des aspects superficiels, mensongers et opaques. Et pourtant, c’est dans la convocation de cette extériorité trompeuse qu’elle va aller chercher la donnée intime de l’être. Elle demande ainsi à des adolescents de prendre une pose de star et les photographie dans leur chambre. Ils apparaissent dans l’espace dont ils font une forteresse et un refuge, figés dans un choix vestimentaire programmé, livrés aux influences, peu sûrs de leur place, encombrés de contradictions et de revendications. Ils se fabriquent une unité provisoire avec des désirs d’existences hétérogènes, des connaissances encore poreuses, des détails acérés et impossibles à unifier. Rabea Eipperlé évite toute pression trop vive. Ce qui compte, c’est de s’inscrire dans une juste distance : s’approcher tout en restant détacher, se préserver tout en partageant. Il s’agit de maîtriser l’équilibre entre la générosité et la neutralité, de ne choisir ni l’une ni l’autre mais de puiser dans l’une et dans l’autre les ouvertures nécessaires à la compréhension. Son regard pratique, sans glaçage, sans complaisance, une préhension globale de ce bloc à la fois compact et à vif, mais essaie en même temps de percer l’enveloppe, de repérer les prises, les failles, les zones de moindre résistance. Rabea Eipperlé photographie comme on pose des questions et scrute l’autre comme pour élargir son propre désir d’être. Qu’est-ce donc qu’avoir un corps qui, débordé par diverses effervescences, devient un obstacle à soi-même ? Ou qui, trop peu aguerri, se laisse submerger par la maladresse ? Comment vit-on cette autorité des limites entre pensée et action ? Rabea Eipperlé se fonde à la fois sur son attention à autrui et sur ce qui résonne encore en elle de l’euphorie et des blessures de l’adolescence, et parvient à faire des portraits d’une troublante présence. A quoi tient ce trouble ? Sûrement à un renoncement net des effets de séduction, d’enchantement. Mais surtout à cette part d’intériorité, saisie avec lucidité et finesse, révélant sa pointe dans ce pari risqué du corps adolescent qui se confronte aux postures imposées de la starisation, dépourvues de substance et d’épaisseur, s’oblige ainsi à se découvrir et donc à ne pas rester sur le seuil.

Didier Arnaudet

Rabea EIPPERLE
Artiste en résidence à Monflanquin de mars à juin 2007
Catalogue 24 pages + couverture – 21 x 17 cm
11 Photographies couleurs
Texte Didier Arnaudet - Traduction Michel Chevalier

Prix public : 5 €uro - Prix adhérent : 3 €uro

site de l'artiste =>