Manifestations itinérantes

2016,Chantal RAGUET
   "La Baie des Fauves"

2015,Cathy JARDON et Jan BOURQUIN
   "UWO / OVNI - Objets à Vivre Non Identifiés"

2013,Ludovic BOULARD LE FUR
   "Traquenard"

2011,Maitetxu ETCHEVERRIA
   "Fictions"

2011,Dominique DELPOUX
   "LA COFRA"

2011,Marc PICHELIN & Kristof GUEZ
   "Souvenirs de Cuzorn"

2010,Bruno LASNIER
   "Terres Atlantiques"

2009,Cathy JARDON
   "De toutes pièces..."

2008,Mathilde FRAYSSE
   "Portraits-Jardins"

2007,Aurore VALADE
   "Intérieurs avec Figures"

2006,Dédé d'ALMEIDA
   "Hors Saison"

2005,Simple(s) et Elémentaire(s)
   "sélection d'oeuvres du Frac collection Aquitaine"

2004,Roselyne TITAUD
   "Intérieurs"

2003,Bruno LASNIER
   "Autour de l'arène"

2002,Dominique DELPOUX
   "Relevé d'identité"

Exposition à Monflanquin

2016,Julie MEYER
2016,Alice ASSOULINE
   "Le rayon vert"

2016,Ghislaine PORTALIS
   "Dressé"

2015,Amandine PIERNE
   "Au revoir chevaux"

2014,CLEMENT BAGOT
2013, JANE HARRIS
2013,FAITES COMME CHEZ VOUS !
   "Sélection d'oeuvres du Frac Aquitaine et de l'Artothèque de Pessac"

2011,Aérosculpture, Nino Laisné, Paganella LES 20 ANS DE POLLEN
2010,Jean Marie BLANCHET RUSTIQUE
2009,Lena d'AZY L'Espace s'Efface
2009,CROISEMENTS Sélection d'oeuvres de la Collection du FRAC Aquitaine
2009,VILLEMOLLE (81) exposition des Requins Marteaux
2008,KRISTINA DEPAULIS
   "Véhiculaire"

2008,Emanuel LICHA
2008,PIECES A CONVICTIONS
2006,Christian GARRIER
   "Quarante paysages"

2005,SIMPLE[s] & ELEMENTAIRE[s] vol.2
   "sélection d'oeuvres du Frac collection Aquitaine"

2004,Natacha HOCHMAN
   "Itinéraire d'étoiles"

2004,LES REQUINS MARTEAUX
   "Supermarché Ferraille"

2004,Didier VEYSSET
   "Portrait d'une bastide"

2003,Ervé BRISSE et Jean-Marie BLANCHET
2003,Natacha HOCHMAN
   "Regards sur la femme japonaise"

2002,Ronald CURCHOD
   "L'ïles"

2002,J'EN FAIT AUTANT
   "sélection d'oeuvres du Frac collection Aquitaine"

Commandes artistiques

2014,JACQUES VIEILLE
   "Gravé"

2010,Kristof GUEZ et Marc PICHELIN
   "CUZORN"

2006,Emile Parchemin
2002,Dominique DELPOUX
   "L'écharpe et l'étoffe"

Opérations en partenariat avec le Réseau des Musées du Lot et Garonne

2011,Compagnie OUIE / DIRE
   "Concert Fougère"

2004,Matali CRASSET
   "Superconique"

2002,Soirée Pop Art

Programme "Ecritures de Lumière"

2014,François DUCAT
2013,Bérenger LAYMOND
2012,Nino LAISNE
   "Un Instant"

2011,Lucile CUBIN
   "Ecritures de Lumière 2011"

2010,Maitetxu ETCHEVERRIA
   "Ecritures de Lumière 2010"

2008,Christian GARRIER
   "25e Heure / Paysages de Lot-et-Garonne"

Ghislaine PORTALIS // 2016 //
      


"Dressé"



Exposition présentée à Pollen du 1er juillet au 26 août 2016









A ses débuts, Ghislaine PORTALIS choisit le papier comme matière de prédilection, un papier qu’elle confectionne elle-même artisanalement. Ses premières œuvres sont des superpositions géométriques construites grâce à un jeu de découpage et de transparence.

Dans les années 1990, elle ajoute progressivement à son univers pictural un travail sculptural. A partir des années 2000, l’érotisme prend une part de plus en plus importante dans sa démarche, alors que ses recherches sur le baroque du XVIIe siècle et sur le XVIIIe siècle s’approfondissent. Depuis 2008, nourrie de l’Encyclopédie de Diderot et d’Alembert, l’artiste questionne les attributs du pouvoir masculin et met en exergue les formes suggestives de ses accessoires.

Ghislaine PORTALIS ravive les repas libertins et les plaisirs champêtres raffinés du XVIIIe siècle, s’inspirant de cette époque pour métamorphoser certains de ses symboles. L’artiste développe un éventail d'œuvres dont les formes déployées se condensent en des séries d’objets et accessoires, autant d’«outils» ou de «trophées» inscrits dans des installations délicates, suggestives et ambiguës. Ces trophées évoquent l’intimité féminine dont l’origine et l’identification semblent incertaines.

Pour l’exposition Dressé, Ghislaine PORTALIS présente à Pollen une série de toiles enduites d’acrylique de couleur rose inspirées de gravures anciennes. Elle en modifie et en détourne une nouvelle fois les représentations et les symboles de manière subjective, dans une recherche toujours liée à l’érotisme masculin et féminin. Les plus petites toiles sont présentées dans un meuble destiné à l’origine à présenter de la vaisselle, le dressoir, que l’artiste modernise dans son installation. Le rapport à la table est omniprésent et fait écho à ses travaux antérieurs autour du repas.







site de l'artiste =>